Le point d’avancement de Novembre

Catégories Eclosions

Novembre est arrivé, avec ses journées pluvieuses et sa grisaille… Mais aussi son NaNoWriMo (National Novel Writing Month) ! Si vous avez bien suivi les explications données lors du point d’octobre, vous savez que c’est l’heure du point d’avancement de novembre !

Une avancée fulgurante (non)

Je n’ai rien de très flagrant à vous présenter, malheureusement. J’ai longtemps bloqué dans mon chapitre en cours. Je bloque encore. J’en viens à me dire que je devrais délaisser certains personnages qui ne m’inspirent pas pour le moment. Me concentrer sur Elya. Mais si je fais ça, je vais me retrouver à la fin avec des chapitres dont j’accouche péniblement. Et j’aurai l’impression de ne plus avancer. Difficile de trouver un équilibre !

Bref. Il me reste donc un peu plus de 8000 signes à écrire pour mon chapitre 3, après quoi je m’attèlerai au chapitre 4. Le NaNo devrait m’aider à bien avancer. Même si je le fais avec un objectif riquiqui (5000 mots), pour moi, c’est déjà beaucoup.

Prochaine étape

Il y a une chose que je n’ai pas encore pris le temps de faire sur Eclosions, et qui pourtant m’aiderait beaucoup. J’aimerais répertorier toutes les infos que j’ai disséminées sur mes personnages dans mes trois premiers chapitres dans des fiches, afin de les retrouver facilement. Parce que ce n’est vraiment pas pratique de partir à la pêche pour la moindre couleur de cheveux.

Maturation d’un nouveau projet

Même si j’ai peu écrit ce mois-ci, je ne peux pas dire que je n’ai rien fait pour autant. Car j’ai réfléchi à d’autres projets qui me tiennent à cœur. Concernant Lys d’acier, roman de Fantasy en un seul tome, j’ai fait un petit pas en m’achetant un bouquin sur l’histoire de la prostitution. D’habitude, il est vrai que je fais peu de travail préparatoire, mais ce roman-ci fera exception… Il faut dire que je ne suis pas hyper à l’aise avec le thème et que je ne voudrais surtout pas pécher par méconnaissance.

Je vous retrouve début décembre pour un nouveau point, qui sera combiné avec mon bilan du NaNo !

3 commentaires sur “Le point d’avancement de Novembre

  1. Je pense que tu as raison de ne pas délaisser les chapitres avec les personnages qui t’inspirent moins. Si ton projet est pensé dans l’alternance entre les chapitres et les protagonistes, je pense que si tu ne procèdes pas ainsi dans l’écriture tu pourrais louper des déclics propre à ton choix narratif. Puis comme tu dis, tu te retrouverais avec ces chapitres plus pénibles à écrire sans plus pouvoir profiter de la dynamique et de la progression d’Elya.
    J’espère que ton objectif NaNo se porte bien ! Pour ma part, j’ai renoncé, et je ne suis pas trop surprise : j’ai réussi l’an dernier, mon cerveau ne prend donc plus ce défi au sérieux (quelle mentalité !). Je vais m’astreindre à un rythme quotidien plus abordable à la place.

    Je te soutiens dans ta démarche de recherche ! A titre personnel j’adore lire des essais sur plein de choses différentes et j’en tire beaucoup d’idées et de questions qui me nourrissent dans l’écriture. Je ne sais pas trop si c’est du travail préparatoire ou juste de la curiosité bien placée :p

    1. Je crois que je fais bien, oui, même si cela me ralentit dans la phase d’écriture. J’ai l’impression que mes personnages sont interdépendants, même s’ils évoluent dans des univers différents pour le moment. J’ai aussi besoin d’appréhender le rythme du roman, quand j’écris. J’en ai une intuition assez précise, mais seulement quand j’écris les chapitres dans l’ordre.

      Mon NaNo-personnel-diminué ne se porte pas bien du tout. Je crois que j’ai atteint 2.000 mots sur les 5.000 que je visais. Quand je vois que ça représente à peine deux jours d’écriture pour les vrais NaNoteurs, je me dis qu’il y a un souci avec mon rythme, mais bon, ça ne sert à rien de se culpabiliser outre mesure.

      Samantha Bailly avait fait une vidéo où elle disait lire beaucoup d’essais, elle aussi. Je pense que cela nourrit au moins l’appréhension des personnages ! Sans être du travail préparatoire lié à un roman en particulier, ça nourrit l’esprit. Est-ce que tu comptes faire un article pour conseiller certains essais que tu aimés ? J’avoue que je n’y connais rien et ne saurais pas par quoi commencer.

      1. Pour le NaNo, j’ai sans doute un rythme un peu plus rapide que le tiens, néanmoins je te comprends et il ne faut pas culpabiliser parce que ça dépend d’énormément de facteurs plus ou moins conscients qui ne sont pas toujours de ton fait. J’en discutais justement avec deux amies qui n’ont pas le même rythme que moi, et finalement ça tient à énormément de chose. Une de ses amies écrit des scènes qui ne font qu’une page et demie en moyenne, et son écriture romanesque est donc très fragmentée, ce qui pousse à une certaine vitesse d’écriture et de pensée. Écrire une scène lui prend une journée de NaNo. Moi mes chapitres font une 15aines de pages et déroulent presque entièrement une seule et même scène très détaillée et prise dans son temps. On est pas dans la même rythmicité de base. S’ajoute à ça le personnage de Léandre qui est assez lent dans sa façon d’explorer ses propres pensées, et le rythme de 1667 mots par jour devient très douloureux. Peut-être que tu as pu observer toi aussi une différence de rythme d’écriture entre Kooy et Elya, qui n’est peut-être pas que du au fait qu’il y en a un que tu maîtrises plus que l’autre. En tout cas, il n’y a aucun souci, on est tous différent dans l’écriture, et même si ça peut être frustrant, ça peut aussi être une richesse, car de tout ce temps il reste quelque chose à la lecture qui ne donnera pas la même sensation au lecteur. Pas qu’elle soit mieux ou pire, mais singulière.

        Ah, c’est une idée d’article oui ! Présenter les essais, thèses, documentaires ou même romans qui m’ont alimentée et qui continuent de le faire pour les Oiseaux. Ca serait intéressant à partager !

Laisser un commentaire