Vie d'autrice

J’ai raté le Camp NaNoWriMo mais…

Ce mois-ci, j’ai tenté le camp NaNoWriMo. C’est un dérivé du célèbre NaNoWriMo qui a lieu en Novembre, mais il permet à chacun.e de fixer ses propres objectifs. Pour ma part, je suis partie sur un objectif de 15 000 mots. Si vous me connaissez bien, vous savez que c’est conséquent pour moi. Les deux précédents camps, j’avais un objectif de 10 000 signes espaces comprises et j’avais échoué. Alors là…

Relativiser ses échecs

Ça ne va pas vous surprendre puisque c’est le titre de l’article : j’ai échoué. Je n’ai pas atteint les 15 000 mots. Le mois d’avril était beaucoup plus chargé que ce que j’avais anticipé. Je suis confinée, certes, mais je travaille autant que d’habitude, mes journées se terminent tard et me laissent bien souvent épuisée. Pour autant, je n’ai pas du tout l’impression d’avoir échoué. Je me sens même plutôt fière de moi : j’ai atteint 7 124 mots, ce qui n’est pas rien !

Ma progression durant le camp NaNo du mois d’avril

D’une part, je me suis rendu compte que je suis capable d’écrire 500 mots par jour, ce que je pensais impossible. D’autre part, en changeant de perspective, j’ai écrit 40 710 signes espaces comprises et donc… J’ai explosé mes objectifs des derniers camps NaNoWriMo ! Oui, j’aurais pu faire beaucoup mieux si je n’avais pas stagné sur la deuxième partie du mois. Mais il n’y a pas que les mots qui comptent

Ne pas réduire son avancement à un nombre de mots

Eh oui ! Je l’ai déjà dit souvent sur ce blog : tout n’est pas quantifiable dans la créativité. Pour ma part, j’ai pas mal avancé dans la planification des posts Instagram de mon compte autrice, j’ai eu une nouvelle idée de roman et j’ai commencé à y réfléchir, et j’ai fait pas mal d’aquarelles. L’un dans l’autre, j’ai la sensation que ce mois d’avril était riche pour ma créativité, j’en ressors épanouie et heureuse.

Il y a autre chose à prendre en compte : grâce aux mots écrits pendant ce challenge, j’ai bouclé deux chapitres et entamé un troisième. L’un d’entre eux contient pas mal d’éléments de worldbuilding sur lesquels j’aurais bloqué en temps normal. Je suis plutôt fière de la qualité de ces chapitres ; tout n’est pas à reprendre dedans, au contraire. Les premiers retours de mes alpha-lecteurs sont même très positifs.

Alors même si vous n’avez pas atteint votre objectif, ne jetez pas pour autant votre ordinateur par la fenêtre ! Notez sur une feuille toutes les choses que vous avez faites par ailleurs. Peut-être que vous avez débloqué un point d’intrigue, corrigé quelques chapitres, ou peut-être que le camp NaNoWriMo a boosté vos autres passions créatives. Et si ce n’est pas le cas, peut-être que vous avez juste renoué avec la lecture, et que cela nourrira votre écriture. Dans tous les cas, je pense qu’il est important d’essayer de relativiser pour entretenir l’estime de soi et éviter de nourrir ce fameux syndrome de l’imposteur qui nous pourrit un peu la vie.

Et vous ? Comment s’est passé votre camp NaNoWriMo ? Quel était votre objectif ? Votre créativité a-t-elle vécu comme vous l’aviez espéré durant ce mois d’avril ?

Photo by Hugues de BUYER-MIMEURE on Unsplash

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :